Philip Cordery

Menu

Mots clés

Une lettre au Président de France Télévisions pour plaider pour la diffusion du débat européen du 15 mai prochain

Article mis en ligne le 2 mai 2014 dans À l'Assemblée nationale.

France-tlvisions.jpg

Le vendredi 11 avril dernier j’ai envoyé une lettre à l’attention du Président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, pour lui manifester mon étonnement d’apprendre que France 2 n’aie pas manifesté son intérêt pour diffuser ce débat à une heure de grande écoute, se contentant d’annoncer sa diffusion sur le site internet de France Télévisions Avec Aurélie Filipetti, ministre de la culture, en copie.

 

Par ce courrier, je plaidais pour que les médias et en particulier les médias du service public informent les citoyens sur les enjeux du rendez-vous européen du 25 mai prochain traditionnellement moins mobilisateur que les élections locales et nationales et fassent vivre le débat public européen.

Je regrettais par ailleurs que le présentateur de l’émission « Des paroles et des actes », David Pujadas, ait décommandé à la demande de l’invité, Marine Le Pen, son débatteur principal, Martin Schulz, Président du Parlement européen et candidat pour le Parti socialiste européen à la présidence de la Commission européenne.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de ma lettre à Rémy Pflimlin:Lettre-a-France-Television.pdfLettre-a-France-Television.pdf  et sa réponse:Lettre_de_Remi_Pflimlin.pdf ainsi que la réponse obtenue du Conseil supérieur de l’audiovisuel: Reponse-CSA.pdf

Suite à ce courrier, j’ai soulevé la question au sein du Parti Socialiste, et le nouveau Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, a également rédigé un courrier. Aurélie Filipetti a pour sa part, depuis, saisi le CSA qui a envoyé un courrier aux chaines de télévision les encourageant à diffuser le débat. Je me félicite de cette mobilisation générale pour permettre un débat européen véritablement public.

Article du Taurillon: France 2 et France 3 refuseraient de diffuser le débat entre candidats à la Commission