Philip Cordery

Menu

Mots clés

Programme de travail de la Commission européenne : l’Assemblée nationale demande des mesures ambitieuses

Article mis en ligne le 2 février 2015 dans À l'Assemblée nationale,Opinions.

Logo_Commission_europeenne.jpg

La Commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale a adopté le 28 janvier dernier une proposition de résolution européenne relative au programme de travail de la Commission européenne.

Cette proposition de résolution reflète la position de l’Assemblée sur le programme de travail annoncé par la Commission. J’ai proposé plusieurs amendements qui ont été adoptés pour renforcer les quatre axes prioritaires sur lesquels la Commission doit travailler.

Tout d’abord, afin de réorienter l’Europe et pour favoriser la croissance et l’emploi, le plan d’investissement de 300 milliards d’euros annoncé par le président de la Commission doit pouvoir bénéficier de moyens de plus grande ampleur grâce au développement des moyens d’intervention de la Banque européenne d’investissement, à l’émission de « Project bonds », à l’introduction de véritables ressources propres. Sa mise en place doit être rapide.

Ensuite, l’Europe sociale doit devenir une réalité par le développement d’un pacte de progrès social, en développant la garantie jeunesse, en mettant en place le principe d’un salaire minimum européen, différencié par pays et en s’orientant vers la convergence par le haut des systèmes sociaux. La mobilité doit être encouragée par une révision plus ambitieuse de la directive détachement des travailleurs et en améliorant la coordination des systèmes de sécurité sociale.

Puis, à la veille du sommet du climat à Paris, l’Union européenne doit rester leader de la lutte contre le changement climatique en travaillant à une véritable Europe de l’énergie et du climat.

Enfin, à la suite des attentats en France, une réponse européenne coordonnée de lutte contre le terrorisme doit être apportée par l’Union en travaillant sur trois volets complémentaires : une politique étrangère et de défense commune, une coopération judiciaire et policière et en matière de renseignements accrue et une réflexion sur les valeurs communes de l’Union européenne et le vivre ensemble.

La prochaine étape est l’adoption en séance publique de ce projet de résolution.

Voir aussi :

La vidéo de mon intervention en Commission

La proposition de résolution

Source image : Commission européenne