Philip Cordery

Menu

Mots clés

Visite sur le thème de la francophonie et de la présence française à Luxembourg

Article mis en ligne le 27 mai 2015 dans Blog,En circonscription.

Les 23 et 24 avril, j’étais à Luxembourg pour y rencontrer des Français, m’informer de leurs projets et de leurs préoccupations.

La visite d’une entreprise française de BTP, implantée à Luxembourg depuis plus de 30 ans, fut d’abord l’occasion de rappeler la diversité du secteur privé au Grand Duché qui ne se limite pas au seul secteur bancaire, bien que prépondérant dans le pays.

Ce déplacement a également été l’occasion d’échanger avec les Français venus me rencontrer lors de la permanence parlementaire mais aussi les conseillers consulaires, avec qui nous nous sommes réunis pour qu’ils me fassent part de leurs connaissances de terrain et des problématiques qu’ils rencontrent à leur niveau. En tant qu’élu de la République, je suis convaincu que l’entretien de relations régulières avec les autres élus français du Luxembourg est constructif et profitable aux citoyens que nous représentons.

J’ai ensuite profité de ce déplacement à Luxembourg pour m’entretenir avec Jean-Claude Bonichot, le juge français à la Cour européenne de justice de l’Union européenne (CJUE). Au cours de cette rencontre, nous avons pu échanger sur les problématiques fréquemment traitées par le système juridictionnel européen. M. Bonichot m’a rappelé à cette occasion que, bien que les affaires de la CJUE peuvent être présentées dans toutes les langues des pays membres, la seule et l’unique langue du délibéré reste néanmoins le Français, point important dans la promotion de la francophonie.

Sur la francophonie au Luxembourg, et plus généralement dans le Benelux, vous pouvez retrouver mon interview sur la radio Ara avec Corinne Baylac, la directrice de l’Institut Français au Grand Duché.

Ces deux jours au Luxembourg ont ainsi été placé sous le signe de la présence française, diverse, composée de près 40 000 résidents et de 80 000 travailleurs transfrontaliers. Au Luxembourg, et plus généralement à l’international, l’usage de la langue française s’avère être un vecteur culturel et économique important pour notre pays. Le français reste, en effet, un outil majeur au service de l’influence française à l’international, que nous devons défendre dans les secteurs, publics ou privés, dans lesquels la France est active.

Lire aussi:

Mon interview sur Radio Ara au Luxembourg