Philip Cordery

Menu

Mots clés

La bonne coopération franco-belge fait avancer l’enquête sur les attentats de Paris

Article mis en ligne le 21 mars 2016 dans Blog,Opinions.

Ces dernières semaines ont vu une accélération déterminante dans l’enquête commune franco-belge sur les attentats perpétrés à Saint-Denis et Paris le 13 novembre dernier.

Les enquêteurs des deux pays ont ainsi procédé à la perquisition d’un immeuble de Forest, commune de Bruxelles, le mardi 15 mars, au cours de laquelle divers indices tendaient à prouver la présence récente de Salah Abdeslam dans l’un des appartements. A la suite de cette opération, j’ai tenu à saluer l’action des forces de l’ordre, intervenues dans des conditions difficiles, et des équipes judiciaires franco-belges dans ce dossier, lors des questions au gouvernement. En réponse, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé que ces actions témoignaient « de la qualité de notre coopération avec les autorités belges ».

Quelques jours plus tard, le vendredi 18 mars, les forces spéciales belges accompagnées de policiers français interpellaient Salah Abdeslam et Amine Choukri à Molenbeek, dans la région bruxelloise. Je me félicite de cette arrestation qui constitue une étape importante dans l’enquête sur les attentats du 13 novembre et qui symbolise parfaitement la coopération policière et judiciaire entre la France et la Belgique.

Je tiens d’ailleurs à condamner fermement les propos irresponsables du député LR Alain Marsaud qui visent à remettre en cause cette action commune de lutte contre le terrorisme, alors même que nous devons renforcer encore et toujours les moyens de coopération au niveau européen.

Il convient désormais, pour les victimes et leurs familles, d’obtenir des réponses sur les attaques de Saint-Denis et de Paris. Et je fais toute confiance dans les services de police et de justice de nos deux pays pour mener parfaitement à terme cette enquête.