Philip Cordery

Menu

Mots clés

L’excellence de la coopération européenne tournée vers l’espace : visite de l’ESTEC

Article mis en ligne le 8 avril 2016 dans En circonscription.

Je me suis rendu, ce jeudi 31 mars 2016, au Centre Européen de Technologie Spatiale (ESTEC) basé à Noordwijk, aux Pays-Bas. Créée en 1968, l’ESTEC est le plus important site de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) avec notamment 17 laboratoires spécialisés. Centre de recherche et d’innovation européen et international, il réunit des scientifiques des 22 États participants, composés pour la plupart d’États membres de l’Union Européenne, ainsi que de la Suisse, la Norvège ou le Canada.

C’est plus de 2.500 ingénieurs, dont près de 500 français, qui y travaillent, soit directement, soit au sein de l’une des nombreuses entreprises partenaires présentes sur le site.

Parmi les projets, on retrouve Copernicus, qui permet d’améliorer l’analyse et la prévention météorologique ainsi que le suivi de la hauteur des océans. BepiColombo une mission exceptionnelle d’exploration en direction de la planète Mercure qui doit être lancée en janvier 2017. Ou encore Galileo, le grand projet européen de géolocalisation qui va devenir opérationnel en 2020. Le développement de ce système ouvrira à des applications multiples, porteuses d’opportunités commerciales, de création d’entreprises innovantes et d’emplois.

Je tiens à remercier l’accueil de Bernard Foing et l’ensemble du personnel français avec qui j’ai pu échanger lors de cette visite.

Cette visite m’a permis de mieux préparer l’audition Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d’études spatiales (CNES), lors de la commission des affaires européennes du mercredi 6 avril, à l’Assemblée nationale.

IMG_3204 IMG_3200 IMG_3198 IMG_3196 IMG_3195 IMG_0934 IMG_0913 IMG_0896