Philip Cordery

Menu

Mots clés

Un déplacement au Luxembourg entre apprentissage et création

Article mis en ligne le 18 novembre 2016 dans En circonscription,Newsletter.

Le vendredi 21 octobre, j’ai effectué un déplacement au Luxembourg avec deux objectifs ; voir les établissements scolaires Français d’une part et mesurer le développement de la French Tech d’autre part.

Aussi bien à l’Ecole Française du Luxembourg (EFL) qu’au Lycée Français Vauban, la rentrée s’est bien passée. Je me réjouis notamment que l’application de la réforme du collège se soit effectuée sans encombre. D’ailleurs, le projet pédagogique innovant du Lycée répondait déjà en grande partie aux demandes, en particulier en matière de pédagogie interdisciplinaire.

Mais cette année, c’est un autre défi qui attend l’ensemble du personnel, des parents d’élèves et des élèves eux-mêmes. En effet, dès la rentrée prochaine, les élèves de l’école intègreront le nouveau site qui réunira les deux établissements à Gasperich. Une plus grande structure d’accueil afin de répondre aux demandes toujours plus nombreuses de scolarisation. De plus, cette fusion permettra de mettre en place un projet pédagogique tout au long de la scolarité. Une excellente nouvelle pour les élèves et l’enseignement Français à l’étranger.

Ce déplacement était aussi l’occasion de rencontrer Madame Isaure D’Archimbauld qui s’engage activement à la construction d’un écosystème « French Tech Hub » au Luxembourg. En effet, les autorités Luxembourgeoises affichent une volonté de dynamiser le secteur de la création d’entreprise, ouvrant ainsi de nouvelles opportunités pour les start-up françaises.

 

Photo: Romain Schanck, Luxemburger worth